Sélectionner une page

Bonjour et bienvenu dans l’épisode 2 de la voie/x du libre! Je suis Rafael président de FairSocialNet une association de promotion de la vie privée sur internet et en particulier sur les réseaux sociaux, comme Diasporing.ch , tooting.ch et peertube.ch

Tout d’abord avant d’aborder le sujet du jour qui concernera Facebook et le sexe deux sujets que j’affectionne particulièrement 😉 J’aimerais parler un peu parler de la genèse de l’association : Lorsque j’ai voulu quitter Facebook, et oui j’avais moi aussi un compte Facebook, personne n’est parfait… Je cherchais une alternative et c’est là que je suis tombé sur le projet Diaspora, mais il n’y avait aucun nœud, aussi appelé pod 100 % Suisse, et c’est là que j’ai décidé d’en créer un, car dans l’esprit communautaire, si ça n’existe pas fait le.

Et cela fait maintenant plusieurs années j’en suis très content, il a son petit succès et me permet de faire exactement que je voulais, c-a-d pouvoir offrir une alternative 100 % suisse à Facebook, car dire que Facebook c’est mal, c’est bien mais offrir une alternative c’est mieux.

Après quelques années d’avoir fait mon truc dans mon coin je rencontre une personne qui est celle qui m’a convaincu de créer l’association, car très gentiment il ne voulait pas que j’ai des problèmes légaux si jamais quelque chose d’horrible se passait sur mon pod diaspora. Il est donc toujours le deuxième membre du comité, j’en profite pour faire un peu de pub au passage, on cherche du monde pour rentrer au comité donc contacter moi si vous êtes intéressé à faire progresser la cause sur info@fsnet.ch

Bon maintenant pour le sujet du jour :

Comme tout le monde devrait le savoir, Facebook est gratuit car c’est vous le produit, c-à-d que lorsque vous l’utiliser et même quand vous ne l’utiliser pas, il collecte des informations sur vous pour permettre aux annonceurs de mieux cibler la pub qu’il souhaite diffuser. Et dernièrement il y a eu un article qui met en lumière plusieurs applications de fertilité qui collectent des informations très sensibles sur vous, comme par exemple : les dates de menstruation ou encore celles des rapports sexuels. Et bien sûr, pour commencer à les utiliser, il faut également fournir son adresse e-mail, ou encore son compte Facebook.

Et c’est ainsi que le réseau social mettrait la main sur toutes les données entrées par les utilisatrices. Ce n’est plus une surprise, Facebook a du mal à se retenir quand il s’agit de collecter des données personnelles qui pourraient l’aider à faire de la publicité. Alors connaître les intentions de tomber enceinte de ses utilisatrices représente une opportunité intéressante de proposer des annonces ciblées. En plus des données très concrètes comme les dates, ces applications partageraient également des informations sur les humeurs des utilisatrices, ce qui constitue une véritable aubaine pour les annonceurs.

Selon l’enquête de Privacy International, plusieurs applications utilisées dans le monde entier sont coupables d’envoyer ces données au réseau social. Parmi elles : Maya, Ovulation Calculator, My Period Tracker ou encore Mi Calendario. L’enquête a également découvert que certaines d’entre elles commençaient à partager les informations avant même que l’utilisatrice ait approuvé les conditions d’utilisation. Facebook s’est défendu de toute mauvaise intention et a indiqué qu’il prendrait contact avec les applications concernées afin « de discuter des violations possibles de ses conditions de service, y compris l’envoi de types d’informations sensibles interdites. »

Il faut savoir que même en dehors du site, dès que vous avez un bouton “login avec facebook” même si vous ne l’utilisez pas il récolte des informations sur vous. C’est pour ça que je vous conseille si vous souhaitez vraiment vous infligez la douleur d’utiliser Facebook d’installer des plugins comme par exemple: Facebook container Extension

En passant je vous conseille aussi de télécharger deux autres plugin que j’utilise moi-même qui sont le privacy badger et le https everywhere, des valeurs sûr.

Je vous conseille donc de rester en dehors de Facebook le plus possible ainsi que des autres applications qu’il possède comme Whatsapp (utiliser Signal à la place) ou Instagram, (une version décentralisée existe appelée pixelfed.) D’ailleurs si vous souhaiter que fsnet vous propose une instance pixelfed, rien de plus simple, il suffit de devenir membre de l’association ou de faire un don via la page principale sur fsnet.ch

Pour tous vos commentaires sur ce sujet je vous attends sur le forum de SwissNeutral

Sur ce je vous laisse pour aller profiter un peu du beau temps et de la fête des vendanges qui se tient actuellement à Neuchâtel, car oui l’association est avant tout Neuchâteloise 😉

Merci d’avoir écouté le deuxième épisode de la voie/x du libre et bonne journée à tous, au revoir.